Hier kommen Sie zum Inhalt

 Kolumbien Offizielles Tourismusportal

L’héritage de la conquête et de la colonisation en Colombie a laissé des communautés et des cultures complexes, qui envoûtent par leur savoir ancestral.

Hamilton Mego

Pérou

survey - Enquête

Utilisez-vous des applications pour smartphones avec des informations pour les voyageurs lorsque vous vous déplacez en Colombie ou ailleurs ?

Résultats
Informe-se a respeito da Colômbia
interna_colombia_historia.jpg

Sie sind in:

Accueil > Touriste > Colombie > Histoire

Histoire de la Colombiee

Parc archéologique de San Agustin /Fot. http://www.flickr.com/photos/mario_carvajal/2851219262/sizes/l/.

Parc archéologique de San Agustin /Fot. mario_carvajal

Archéologie et histoire

La Colombie a une histoire millénaire qui date d’avant la Conquête et, dans divers endroits, on peut trouver les vestiges de son passé indigène. A San Agustin, dans le département du Huila, ont été préservés des monolithes en pierre qui représentent des dieux et des guerriers. Dans la zone de Tierradentro (département du Cauca), le visiteur peut parcourir les hypogées qui sont des complexes funéraires avec des chambres souterraines.

Depuis le Parc Tayrona, sur la côte Caraïbe, on remonte par un sentier empierré jusqu’aux ruines de Pueblito, une cité de pierre construite par les Tayronas, une culture préhispanique avancée dont on peut apprécier l’héritage, dans le domaine de l’orfèvrerie, au Musée de l’Or de Bogota et au Musée de la Culture Tayrona à Santa Marta.

La Colombie a un important passé architectonique et culturel, qui est préservé dans beaucoup de villes et de villages.

La Colombie précolombienne

Plus de douze civilisations préhispaniques habitèrent le territoire colombien avant la conquête, et elles ont laissé des vestiges du niveau de développement élevé qu’elles ont atteint. Des villes, des sentiers en pierre, des statues, des urnes funéraires, et des objets raffinés en or, en céramique, font partie de cet héritage qui nous permet aujourd’hui de connaître leur manière de vivre et leurs croyances.

Les Muiscas, installés sur le haut-plateau, était un peuple d’agriculteurs. Ils furent d’excellents orfèvres et potiers et ils ont légué des trésors d’une grande valeur. Le mythe d’El Dorado, qui a inspiré la conquête de l’intérieur du continent, a ses origines dans la cérémonie d’investiture du nouveau Cacique qui, couvert d’or, se dirigeait, sur un radeau, vers le centre du lac de Guatavita, accompagné par ses prêtres.

Les cultures Quimbaya, Sinu, Tayrona et Calima se distinguent aussi pour leur poterie et leur orfèvrerie. Leurs objets peuvent être appréciés au Musée de l’Or de la Banque de la République, au Musée Archéologique Casa del Marqués de San Jorge et au Musée National, à Bogota; au Musée de la Culture Quimbaya à Armenia; au Musée de la Culture Tayrona à Santa Marta, et au Musée de la Culture Sinu à Carthagène. On peut acheter dans des galeries spécialisées des répliques fabriquées avec les mêmes techniques qu’utilisèrent les groupes indigènes.

La Candelaria, Bogota /Fot. http://www.flickr.com/photos/trevino/3317622327/sizes/l/.

La Candelaria, Bogota /Fot. trevino

La Colombie coloniale

La fondation de ces villes a commencé vers la troisième décennie du XVIème siècle. La terre a été distribuée entre les Conquistadors, l’exploitation des mines de sel, d’or et d’émeraudes a été organisée et le christianisme a été instauré. Avec l’arrivée des Espagnols, et des Africains venus comme esclaves, le métissage est apparu.

A quelques heures au sud de Carthagène des Indes se trouve Mompox, un port sur le fleuve Magdalena qui devint le centre du commerce et une ville élégante. On peut y apprécier d’importantes œuvres d’architecture comme l’église de Santa Barbara et le Collège Pinillos.

Bogota a été choisie comme capitale du Vice-royaume, siège du gouvernement espagnol et de la haute hiérarchie ecclésiastique. Dans le quartier La Candelaria et ses environs, il y a encore des bâtisses et des temples qui gardent leurs trésors. Beaucoup d’entre elles ont été transformées en musées dans lesquels on peut apprécier les manifestations artistiques et culturelles de nos ancêtres.

Popayan et Tunja conservent des quartiers coloniaux pleins de charme: leurs églises gardent des retables baroques recouverts de feuilles d’or; on a l’impression que le temps s’est arrêté dans leurs ruelles étroites, dans leurs petites places tranquilles, et dans les résidences élégantes.

Dans toute la Colombie il y a des villages et des villes qui gardent de précieux trésors d’architecture

La situation stratégique de la ville de Carthagène des Indes, le principal marché aux esclaves de l’Amérique du Sud, a provoqué la convoitise des corsaires anglais qui essayaient sans cesse de l’occuper. Grâce aux remparts qui ont été construits, elle est devenue le port le mieux protégé des Amériques. A l’intérieur des fortifications se trouve le centre historique, avec d’importantes constructions civiles et religieuses, des trésors qui lui ont valu d’être classée au Patrimoine Historique de l’Humanité.

La ville de Honda a eu une grande importance durant la Colonie et jusqu’au XVIème siècle, car elle était le passage obligé des voyageurs et des marchandises qui se dirigeaient vers Bogota; elle conserve encore sa belle architecture et ses ruelles en pente.

Sur tout le territoire colombien, il y a des villages et des villes dispersés qui rappellent l’importance des constructions de la période coloniale et qui gardent de précieux trésors architecturaux, tels que Pamplona dans le département du Norte de Santander, Giron et Barichara dans le Santander, Villa de Leyva dans le Boyaca et Santa Fe de Antioquia, près de Medellin. Dans les endroits où se sont déroulées les batailles contre les Espagnols pour obtenir l’Indépendance, on trouve des vestiges qui commémorent ces guerres.

Le mélange des races a apporté au pays et au monde des expressions culturelles d’une grande valeur dans les secteurs de la musique, des arts plastiques et des lettres, comme en témoignent des artistes et des écrivains dont les œuvres peuvent être admirées dans les musées, les galeries, les bibliothèques et les espaces publics du pays.

Contactez-nous

PROCOLOMBIA
Calle 28 Nº 13A-15 36º Étage
Adresse électronique: Adresse électronique.

Ministry of Commerce, Industry and Tourism Fondo de Promoción Turistica PROCOLOMBIA