Hier kommen Sie zum Inhalt

 Kolumbien Offizielles Tourismusportal

survey - Enquête

Utilisez-vous des applications pour smartphones avec des informations pour les voyageurs lorsque vous vous déplacez en Colombie ou ailleurs ?

Résultats
Informe-se a respeito da Colômbia

Sie sind in:

Accueil > Touriste > Colombie > Entretiens > Brian C. Andrews

Brian C. Andrews

Haga click sobre la imagen para ampliarla Brian C. Andrews.

Brian C. Andrews.

L’amour que Brian C. Andrews ressent pour la Colombie est une surprise qui l’a saisi au point de le conduire à prendre la décision de s'installer dans le pays. Il avait en tête de la faire découvrir à d'autres coins de la planète afin de montrer cette facette exotique, paradisiaque, moderne et aimable qui l’a dès le départ pris par surprise. C'est ainsi que sur la chaîne News In English de RCN, il parle aux étrangers du véritable visage de la Colombie.

En racontant son histoire, il remémore toutes les étapes qu'il a franchies, toutes les expériences vécues et les personnes qui sont entrées dans sa vie à chaque voyage. Ce journaliste américain, connu aux États-Unis comme reporter de la Chaîne 7 de FOX et sur CBS, est parti de Miami pour Bogotá il y a neuf ans pour faire un reportage, et en retour, il est revenu avec d'innombrables anecdotes qui ont transformé sa perception de la Colombie.

Je me suis rendu compte que mon travail se trouvait dans le sud de la Floride, mais que ma vie était en Colombie.

En arrivant à Bogotá, il a peu à peu découvert une ville aussi moderne que New York, habitée de gens agréables. Trois jours plus tard le pays l’avait déjà séduit et, une fois rentré chez lui, il ne tarissait pas en éloges. Trois ans plus tard, il a laissé sa voiture, son appartement et son travail pour venir s'y installer.

Brian offre aux colombiens ses informations et ses connaissances de journaliste pour montrer toutes les facettes du pays, mais toujours en mettant l'accent sur les éléments charmants et particuliers de la culture colombienne. En même temps, il profite de la diversité de ses paysages, de ses villes, de ses parfums et ses régions où il découvre chaque jour quelque chose de nouveau à garder au fond du cœur.

Quelle est votre nationalité ?

BA : Je suis de Miami.

Quand avez-vous décidé de venir en Colombie ?

BA : Je suis venu à Bogotá pour la première fois en 2001 pour un travail. Après avoir parcouru la ville, j'en suis tombé amoureux et pendant trois ans j'ai constamment voyagé pour connaître différentes villes, me changer les idées et me reposer de mon travail à Miami jusqu'au moment où j'ai pris la décision de faire de l’information en anglais de façon définitive en Colombie et de m'installer ici.

Quel était le motif de votre voyage ?

BA : La Chaîne 7 de Fox m'a envoyé en Colombie pour faire un reportage sur la culture des drogues illicites. Je me rappelle être assis dans l'avion avec mon caméraman et lui dire : « C'est très dangereux », mais après avoir regardé par la fenêtre, j’ai aperçu une tâche sombre avec plusieurs tonalités de vert, entourée de montagnes découpées, comme sorties d’un conte de fées : c’était le plateau de Bogota.

C'était la première fois que vous veniez en Colombie ?

BA : Oui. Ce que je connaissais du pays provenait de l'information des médias d'autres parties du monde.

Au départ, combien de temps deviez-vous restez dans le pays ?

BA : Trois jours, juste pour faire le reportage pour le programme.

Pourquoi avez-vous décidé de prolonger votre voyage ?

BA : Six mois après ce premier voyage, j'avais de nombreuses choses en tête et j'étais stressé. J’en suis arrivé à un point où j'ai dit : « Je veux monter dans un avion, je veux retourner en Colombie ». J'ai pris un vol pour Carthagène au départ de Miami et je me suis retrouvé assis à un café de la ville fortifiée où résonnait une belle aria et où le ciel resplendissait de mille tonalités de rouge, d’orange et de pourpre. Je me suis senti comme dans un film. J’ai pensé « Comment peut-on ne pas tomber amoureux de cet endroit ? ».

Trois ans plus tard, je voyageais avec une certaine régularité en Colombie pour me reposer et me relaxer. Un jour je pensais : « Je ne suis pas heureux. Où sont mes amis ? Oh ! Ils vivent tous en Colombie, ils sont tous colombiens. Je me suis rendu compte que mon travail se trouvait dans le sud de la Floride, mais que ma vie était là.

Depuis que vous vivez en Colombie, quels sont les endroits que vous avez visités, et quels sont ceux que vous préférez et pourquoi ?

BA : Je connais Bogotá, Medellín, Carthagène, Cali, Barranquilla et d'autres villes. Si je devais choisir, l'endroit que je préfère définitivement le plus est la ville fortifiée de Carthagène et Montserrate à Bogotá, ces deux endroits avec leurs merveilleux couchers de soleil.

Que faisiez-vous avant de venir en Colombie ? Que faites-vous maintenant ?

BA : J'ai été reporter pour la Chaîne 7 de Fox à Miami et j'ai également travaillé pour CBS, juste avant de venir m'installer dans le pays. Je suis maintenant directeur des informations en anglais de la chaîne RCN à 12:00 et de son portail Internet dans cette langue.

Pourquoi croyez-vous que les étrangers doivent venir visiter la Colombie ?

BA : Parce qu'ils vont être surpris. Bogotá, par exemple, est une grande métropole comme Boston ou Sao Paulo. Mais surtout, pour l'amour que les colombiens mettent dans tout ce qu'ils font. Il leur faut vingt minutes pour faire un hamburger, mais il est fait avec amour. Aux États-Unis, ils te donnent ton hamburger en trois minutes, mais c'est tout.

Vous pensez retourner dans votre pays ?

BA : J'avais pensé rester deux ans et j'en suis à ma troisième prolongation. Je pense rester pour le reste de mes jours.

Quelle ville ou destination, que vous ne connaissez pas encore, aimeriez-vous visiter en Colombie ?

BA : J'aimerais connaître la côte pacifique. Je n'y suis jamais allé. J’ai entendu dire que c'est très beau, que c'est un excellent endroit pour observer les baleines et être en compagnie de gens très agréables. Je ne suis allé qu’à Cali et Tumaco pour une courte période, au cours d'un reportage il y a huit ans.

Que recommanderiez-vous à un étranger qui voudrait visiter la Colombie pour la première fois ?

BA : Une des choses que j'aimais faire à Bogotá avant de rentrer à Miami, c'était d'aller à Montserrate pour voir le coucher de soleil.

Pensez-vous que la Colombie est une destination touristique d'importance mondiale ? Et pourquoi ?

BA : Oui. Actuellement le nombre d'Américains qui viennent en Colombie pour prendre leur retraite ou pour acheter des propriétés à Carthagène est en augmentation. Ceux qui connaissent la Colombie se demandent : « Pourquoi voudrais-je retourner dans mon pays ? ». C'est pour eux un pays d'opportunités et ses habitants sont ouverts à d'autres cultures, d'autres langues. En Amérique du Sud, c'est ici qu’il y a le plus d’activité!

Vous connaissez la campagne de promotion de la Colombie, le risque c'est de vouloir y rester ?

BA : Bien sûr ! Je la connais.

Etes-vous d'accord avec le slogan ?

BA : Je le trouve brillant parce qu'il exprime le sentiment qu’éprouve un étranger qui voyage pour la première fois en Colombie : Ils ont tout d'abord peur dans l'avion, mais après avoir dansé la cumbia à Barranquilla, mangé du manjar blanco à Cali ou assisté à des couchers de soleil spectaculaires dans les montagnes colombiennes, ils veulent rester.

Vous vous considérez comme un étranger amoureux de la Colombie ? Et pourquoi ?

BA : Oui. Quand je suis arrivé à Bogotá pour la première fois et que j'ai parcouru la ville, je me suis rendu compte qu'en réalité elle était moderne, les gens sont charmants et tout le monde suit les tendances de la mode. « En réalité, c'est un endroit très agréable », pensais-je. Pendant ce temps, la capitale se modernisait et passait d’être violente pour se transformer en métropole. En fin de compte, j'étais déjà amoureux de la Colombie.

Contactez-nous

PROCOLOMBIA
Calle 28 Nº 13A-15 36º Étage
Adresse électronique: Adresse électronique.

Ministry of Commerce, Industry and Tourism Fondo de Promoción Turistica PROCOLOMBIA