Hier kommen Sie zum Inhalt

 Kolumbien Offizielles Tourismusportal

La sensation de voir le fameux Radeau Muisca dans toute sa splendeur a quelques centimètres, vous transportera jusqu'au mythique lac de l’El Dorado.

Edgar Chapa

Mexique

survey - Enquête

Utilisez-vous des applications pour smartphones avec des informations pour les voyageurs lorsque vous vous déplacez en Colombie ou ailleurs ?

Résultats
Informe-se a respeito da Colômbia

Le Radeau Muisca: un symbole de El dorado

Balsa Muisca en el Museo del Oro en Bogotá

Le Radeau Muisca au Musée de l’Or de Bogotá

L’or en tant que métal sacré, récepteur de l’énergie du soleil, étoile de la vie et source de fertilité dans la cosmogonie des sociétés précolombiennes contenait une grande signification. Les objets en or ne furent pas considérés comme un signe de richesse matérielle. Ils étaient une marque de prestige et servaient d’offrandes religieuses.

Le Radeau Muisca

Cet objet merveilleux, considéré comme le meilleur exemple de figure votive (offrande), mesure 19,5 cm de long sur 10,1 de large et 10,2 de haut. Cette pièce fut fabriquée pendant la période tardive de la culture Muisca, entre les années 1.200 et 1.500 après J-C.

Le Radeau Muisca a été fondu en une seule pièce, grâce à la technique de la cire perdue, dans un moule en argile. Le métal utilisé est un alliage d’or d’une grande pureté (plus de 80%) avec de l’argent naturel et du cuivre.

Au milieu de l’objet se trouve un personnage très important et de haute taille que l’on peut considérer comme le Cacique. La figure centrale est entourée par douze autres personnages de moindre importance.

Certains portent des bâtons, ceux de devant portent des masques de jaguar et des maracas de chaman et parmi les plus petits, placés sur le bord du radeau, on peut reconnaître les rameurs.

Découverte du Radeau Muisca

Le Radeau Muisca fut découvert en 1856 dans une grotte, dans la municipalité de Pasca, au sud de Bogotá, par trois paysans, parmi de nombreux autres objets en or. Il se trouvait à l’intérieur d’un récipient en céramique qui était en forme de chaman assis dans la position du penseur, avec le menton dans la main.

Le curé de Pasca a immédiatement compris son importance pour le patrimoine et il a lancé une campagne de défense pour éviter l’exportation illégale ou la fonte de la pièce.

Le Radeau Muisca au Musée de l'Or de Bogotá

Le Radeau Muisca au Musée de l’Or de Bogotá

Le Radeau Muisca fut acheté par le Musée de l’Or et depuis lors il est exposé à Bogotá.

La visite du musée se termine par un rituel qui transporte les visiteurs à l’époque de la légende d’El Dorado.

Malgré les 200, ou presque, expositions temporaires qui ont ouvert les yeux émerveillés du monde sur le patrimoine colombien, l’objet le plus légendaire du musée n’a jamais quitté le pays.

La Légende d’El Dorado

C’est une légende relative à la nomination du nouveau cacique associée au seigneur de Guatavita (cependant, le radeau n’a pas été trouvé à Guatavita) et à la fameuse cérémonie de l’El Dorado. Selon les chroniqueurs, lorsqu’un Cacique Muisca mourait, son neveu était reconnu par le peuple au cours d’une cérémonie qui comprenait un trajet sur un radeau et l’offrande d’objets en or et d’émeraudes qui étaient lancés dans le lac.

Sur le radeau prenaient aussi place les principaux chefs parés de plumes, de couronnes, de bracelets, de pendentifs, de boucles d’oreille en or et chacun d’entre eux portait son offrande.

Avant sa prise de fonctions, le jeune homme était enfermé dans une grotte. Le jour de la cérémonie, quatre brasiers allumés étaient placés au bord du lac, afin de brûler du moque (encens indigène), des résines et d’autres parfums pour que la fumée qui en sortait cachât la lumière du jour. En même temps, les prêtres déshabillaient le Cacique, son corps était oint d’un mélange de terre et d’or en poudre. Ensuite il montait sur le radeau. De grandes quantités d’or et d’émeraudes étaient posées à ses pieds.

Lorsque le radeau s’éloignait de la rive, on entendait une musique de sifflets, de trompettes, de flûtes et de chants jusqu'à ce que le radeau arrive au centre du lac. Un drapeau était alors hissé, en signe de silence. Le Cacique se jetait à l’eau et lançait dans le lac ses offrandes. Le radeau retournait jusqu’au bord et alors commençait la fête en l’honneur du nouvel héritier reconnu comme chef et comme prince.

Informations complémentaires: site du Musée de l’Or de Bogotá sur Museo del Oro en Bogotá.

Contactez-nous

PROCOLOMBIA
Calle 28 Nº 13A-15 36º Étage
Adresse électronique: Adresse électronique.

Ministry of Commerce, Industry and Tourism Fondo de Promoción Turistica PROCOLOMBIA