Aller au contenu

Morroa: où les hamacs oscillent au rythme du pito atravesao

Haga click sobre la imagen para ampliarla Le Festival du Pito Atravesao de Morroa

Le Festival du Pito Atravesao de Morroa

Morroa est le métier à tisser culturel, un village coloré de la région Caraïbe de Colombie où ses habitants réalisent le noble métier de la fabrication des hamacs; ces fameux filets qui enveloppent les humains pour des heures placide de repos et de rêverie. Ils fabriquent un bon nombre de ces lits suspendus typiques de Colombie et Morroa est aussi connu pour sa musique.

Le village, d’accès facile, est situé 15 km au Nord-Ouest de la ville de Sincelejo, la capitale du département de Sucre sur la route Troncale de l’Ouest. A moins de 2 km se trouve aussi Corozal, la deuxième municipalité de la région. Tous les lieux semblent se confondre pour en former un seul spécialement à l’époque des fêtes où resurgit l’héritage des générations qui nous ont précédés.

Tous les ans au mois de Juin, se célèbre à Morroa le Festival National du Pito Atravesao.

Le Festival du Pito Atravesao de Morroa

Du 19 au 21 Juin, Morroa célèbre la XXIº version du Festival National du Pito Atravesao; plus qu’une fête, c’est la réunion d’une série d’éléments, d’expressions, de métiers et de circonstances qui forment un creuset culturel très représentatif de la diversité de la Colombie. C’est l’occasion de raconter le pourquoi du pito atravesao et de faire la promotion de ces pittoresques hamacs, des aspects caractéristiques de Morroa et de toute cette vaste région immergée dans les Monts de Maria.

Le pito atravesao est une flûte de millet, instrument de musique à vent fabriqué en roseau de millet, avec une languette qui contient des fils qui vibrent au passage de l’air. La flûte a aussi quatre trous qui représentent les notes. Cet instrument particulier, qui est un apport indigène à beaucoup de rythmes caraïbes, est utilisé dans l’interprétation de la cumbia, expression musicale et danse représentative de la Colombie.

Haga click sobre la imagen para ampliarla Défilé d’artisanat pendant le Festival du Pito Atravesao

Défilé d’artisanat pendant le Festival du Pito Atravesao

L’historique du Festival National du Pito Atravesao dont la première version s’est réalisée en 1988, remonte aux pascuas fleuries, qui étaient des danses qui se réalisaient dans les rues du village et qui duraient jusqu’au lever du jour. Ces fêtes avaient lieu en Décembre, à l’époque de Noël, et à la saison de la floraison rose du matarratón, un arbre typique de la région Caraïbe. L’abondance de fleurs était le meilleur présage pour terminer l’année et pour commencer la nouvelle sous le signe de la prospérité.

Au début, le festival a été conçu comme un complément des fêtes de la Saint Blaise, programmées en Janvier. Cependant, certains se sont opposés car ils voulaient réaliser une activité à part, en hommage à la musique typique de la région comme un reflet authentique de la tradition orale qui a transmis d’une génération à l’autre ce trésor de musique et de danse.

Des gens de tous âges ont recueilli toutes ces expressions folkloriques pour recréer ce qu’a symbolisé le peuplement de la région par des communautés ancestrales telles que la famille indigène Zenú et son influence sur les expressions musicales et artisanales actuelles dans le département de Sucre. Tout au long de ses deux décennies d’existence, le Festival National du Pito Atravesao est devenu une vitrine du courage et de la gaîté de ce département.Le pito atravesao est une flûte de millet, instrument de musique fabriqué avec la tige de la plante.

Outre les défilés et les groupes qui dansent dans les rues de Morroa et qui permettent d’apprécier leurs couleurs et leur créativité, le festival donne des prix aux participants dans les différentes catégories de musique et de danse, aux meilleurs couples danseurs de cumbia venus non seulement de Sucre mais d’autres départements tels qu’Atlantico, Magdalena, Córdoba et Santander.

Sont primés aussi les meilleurs groupes interprètes de pito atravesao dans les catégories enfants, traditionnelle et projection. Les célébrations ont des racines très fortes et un sens culturel qui réunit beaucoup de monde, et bien que Morroa ne possède pas d’infrastructure hôtelière adaptée, Corozal et Sincelejo sont proches et peuvent accueillir tous les visiteurs qui désirent connaître ce Festival.

A Morroa les hamacs se balancent

Haga click sobre la imagen para ampliarla Hamacs de Morroa

Hamacs de Morroa

A Morroa le hamacs se balancent au son de la musique de la flûte de millet ou «flûte d’millet» comme l’appellent les habitants de la région. Ces tissus font partie du patrimoine oral qui a formé ces peuples qui étaient purement indigènes jusqu’au métissage avec des Noirs et des Espagnols à partir du XVIº siècle.

On peut dire que c’est de cette époque que date l’habitude des métiers à tisser verticaux utilisant beaucoup de fils de coton. Les habitants y travaillent tous car la demande n’attend pas et le prestige du village dépend de ces filets de plus en plus élaborés. Mais il y a aussi d’autres municipalités dans la région spécialisées dans la fabrication de hamacs tels que Don Alonso à Corozal, Chochó à Sincelejo ou San Jacinto dans le département du Bolivar.

Les symboles qui indiquent que vous êtes arrivé à Morroa sont les monuments à la Devanadora [Dévidoir] et au Pitero [joueur de flûte Pito], les deux sculptures de l’artiste Plinio Lambraño, ainsi que les notes des cumbias qui sortent du pito atravesao et les couleurs des hamacs suspendus ou installés entre deux arbres ou deux piquets. Vous comprendrez alors l’activité du village qui tisse et met en musique son histoire, au cours des Fêtes de Saint Blaise – le paton du village – ou, maintenant, pendant le Festival du Pito Atravesao.

Haga click sobre la imagen para ampliarla Le Festival du Pito Atravesao de Morroa

Le Festival du Pito Atravesao de Morroa

Manière de vous rendre et de rester à Morroa

Il y un vol par jour depuis Bogota jusqu’à Corozal, municipalité qui se trouve à 2 km de Morroa. Par la Route Troncale de l’Ouest depuis Bogota, en passant par Medellin, le trajet est long de 1.000 km.

Quelques maisons de famille de la municipalité de Morroa sont adaptées en auberges, mais grâce à la proximité de Sincelejo et de Corozal il est facile de trouver un hôtel dans l’une de ces deux municipalités. Cela vous permet aussi de faire des balades agréables dans les plaines du département de Sucre.

La région Caraïbe colombienne vous propose de belles destinations. Visitez-en certaines avec nous:

Contactez-nous

Proexport Colombia
Calle 28 Nº 13A-15 36º Étage
Adresse électronique: Adresse électronique.

Colombia | Marca País Ministry of Commerce, Industry and Tourism Fondo de Promoción Turistica Proexport Colombia