Hier kommen Sie zum Inhalt

 Kolumbien Offizielles Tourismusportal

Mompox: une île coloniale au milieu de l’eau douce du Magdalena

Haga click sobre la imagen para ampliarla Eglise à Mompox

Eglise à Mompox

Près de la fameuse ville de Carthagène des Indes dans le département de Bolivar, vous trouverez Santa Cruz de Mompox, un village magique, une île au milieu du fleuve Magdalena, qui exsude des histoires, du romantisme et de la nostalgie dans tous ses coins, spécialement le long de la rue Real del Medio, la plus importante parmi toutes ses ruelles et qui abrite les monuments architecturaux les plus importants.

A l’époque de la Colonie, le village fut un important centre commercial grâce à la navigation sur le fleuve Magdalena et à son emplacement éloigné de la mer des Caraïbes qui la préservait des assauts des pirates et des corsaires. C’est pourquoi, tandis que Carthagène construisait des bastions et des murailles, Mompox édifiait une architecture classique et religieuse de style sévillan qui existe encore aujourd’hui et qui est témoin du bon temps de la prospérité.

De nombreux gens riches ont protégé leurs capitaux à Mompox et ils y ont fait des investissements qui ont favorisé le transport de l’or par le Magdalena et son arrivée chez les artisans de la petite ville. C’est l’origine de l’art de l’orfèvrerie.Pendant longtemps, Mompox fut un endroit stratégique entre le pouvoir de Santa Fé de Bogota dans le centre du pays et celui de Carthagène des Indes au bord de la mer.

A la fin du XVIIIº siècle, Mompox était l’une des villes les plus importantes du Royaume de la Nouvelle Grenade, et son essor a continué jusqu’au XIXº siècle, au moment où elle a déclaré son indépendance absolue de l’Espagne en 1810, ce qui lui a valu le titre de La Courageuse.

Mompox était à cette époque une ville travailleuse et en plein progrès jusqu’à ce que la situation ait changé à cause de la nature, de l’érosion et de la sédimentation qui ont modifié le cours du fleuve Magdalena. Ce phénomène a augmenté le débit du bras de Loba et a diminué celui du bras de Mompox. L’activité commerciale et sociale de la ville a donc été réduite et plusieurs de ses habitants ont émigré vers d’autres régions.

La ville est restée enfermée entre les deux bras de Loba et de Mompox, isolée, coupée et d’un accès difficile. C’est probablement l’une des raisons pour dire qu’à Mompox le temps s’est arrêté. Mais cette situation d’isolement attire la curiosité des visiteurs désireux de connaître cette île.

L’architecture traditionnelle de Mompox

Haga click sobre la imagen para ampliarla Pêcheur sur le fleuve Magdalena

Pêcheur sur le fleuve Magdalena /Oneris Rico/

Parmi les monuments d’architecture religieuse vous remarquerez les églises de Santo Domingo, San Juan de Dios, San Agustin et Santa Barbara, cette dernière très vénérée par les habitants de la ville. Elle est située dans la rue La Albarrada, parallèle au fleuve, dans laquelle se trouvent aussi la Casa 1734 et les Portales de la Marquesa.

Dans la rue Real del Medio, se trouvent la Maison de la Culture, les parcs Bolivar et Santander, la Maison du Te Deum, le Palais de Justice et le Musée d’Art Religieux, entre autres, construits en terre battue avec des roseaux, avec des tuiles en argile cuite et des fenêtres en fer forgé avec des saillants et des grilles.

D’autres rues telles comme la rue de Atras, conduisent à l’église de Santo Domingo et au cimetière municipal, un lieu bien conservé qui rend hommage à la mémoire du général Hermógenes Maza et de Candelario Obeso, le poète noir immortalisé dans les Chansons populaires de mon pays et dans la Chanson del Boga Ausente.

La Semaine Sainte à Mompox

Un parcours dans Mompox est aussi un rappel de l’histoire et des célébrations religieuses de la Semaine Sainte qui sont encore préservées et qui commencent avec les processions de la semaine qui suit le Mercredi des Cendres. Les habitants de Mompox sont aimables et gais, mais ils conservent leur caractère renfermé pendant les célébrations de la Semaine Sainte, le moment de plus grande affluence de touristes.

Mompox fascine par ses histoires, ses vieilles constructions dont certaines sont délabrées, les causeries réunions d’intellectuels et d’historiens qui n’arrêtent pas de commenter l’actualité nationale ou l’histoire de la ville.

Voies d’accès à Mompox

Haga click sobre la imagen para ampliarla Parc Santo Domingo à Mompox

Parc Santo Domingo à Mompox

Malgré l’ouverture du pont Botón de Leyva qui relie Mompox à la municipalité d’El Banco (dans le département du Magdalena) et qui est la seule voie d’accès terrestre à l’île, il est plus courant d’y arriver depuis Carthagène. La route passe par Magangué et Yatí (dpt. du Bolívar), où on prend un bac sur le fleuve Magdalena jusqu’à La Bodega, ensuite la route jusqu’à Mompox qui traverse des plantations de différentes cultures et des haciendas spécialisées dans l’élevage.

Shopping à Mompox

Si vous désirez acheter des pièces en or, les bijoutiers de Mompox sont connus au niveau international pour leur merveilleux travail en filigrane. Les meubles de Mompox sont aussi très demandés, comme les chaises à bascule; et vous dégusterez des spécialités culinaires telles que le fromage capa ou la confiture de citron Doña Ada.

Si vous voulez des informations supplémentaires sur Mompox, nous vous invitons à lire les articles suivants:

Contactez-nous

PROCOLOMBIA
Calle 28 Nº 13A-15 36º Étage
Adresse électronique: Adresse électronique.

Ministry of Commerce, Industry and Tourism Fondo de Promoción Turistica PROCOLOMBIA