Aller au contenu

Vous êtes ici:

Accueil > Official Bloggers > Timothée de Saint-Albin > Voyager dans le temps avec Torres Méndez

We are an expat community that live and feel Colombia; we write in our native languages and love to travel through this beautiful country. Here you can find our travel stories where we share sensations, flavors and smells from Colombia. We invite you to read our experiences.

(*) Colombia.travel and Proexport Colombia is not responsible for personal opinions presented by each blogger.

Follow us on FacebookFollow us on TwitterFollow us on FlickerFollow us on Youtube

Voyager dans le temps avec Torres Méndez

Tipos de muchachos del pueblo, Ed. Delarue, Paris, 1878. Archivo Bolivar Old Prints.

Né en 1809 à Bogotá, Ramón Torres Méndez est le premier le peintre de genre colombien. Autodidacte, il s’initie à l’art par le biais de la miniature, un genre très populaire jusqu’à l’arrivée de la photographie. Caricaturiste, portraitiste et peintre de thèmes religieux, il se fera surtout connaître grâce la publication dans la capitale, en 1851, de son œuvre la plus célèbre, « Costumbres Neogranadinas » (Coutumes Néo-grenadines –la Colombie s’appelait alors Nouvelle Grenade).

Reyerte Popular, Ed. Delarue, Paris, 1878. Archivo Bolivar Old Prints.

Une œuvre qui sera republiée et augmentée à Paris en 1878 et à Leipzig en 1910. Ces lithographies, souvent enluminées, participent à la redécouverte du pays au lendemain de l’Indépendance. Elles s’inscrivent dans la lignée de la Commission Chorographique (Comision Corografica, 1850-1862), importante mission officielle conduite par le grand géographe d’origine italienne Augustin Codazzi, puis de la revue Papel Periódico Ilustrado (1881-1888), fondée par Alberto Urdaneta, qui dresse un inventaire du patrimoine colombien. Ces différents projets entendent porter un regard local sur le patrimoine du jeune pays.

Ganadero en la Sabana, Ed. Delarue, Paris, 1878

L’œuvre de Torres Méndez nous permet d’avoir un aperçu fascinant de la vie quotidien en Colombie au milieu du XIXe. Les moyens de transport y trouvent une place importante, avec notamment une remarquable gravure des Champans, embarcation traditionnelle, sur le rio Magdalena, bœufs servant de montures, et les fameux cargueros, ou porteurs d’homme. On retrouve également de nombreuses scènes urbaines (bagarres de rue, jeux d’enfants, scène de marché...) et paysannes (ses scènes d’élevage, d’indiens pécheurs, ses processions funèbres)... Les gravures de Ramon Torres sont des précieux documents nous permettant de faire un merveilleux voyage dans le temps, au cœur de la Colombie du milieu du XIXe siècle.

Carguero de la Montaña de Sonson, Ed. Delarue, Paris, 1878. Archivo Bolivar Old Prints.

Mots clés : Aucun mot clé
Noter cet article
0 votes

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité Mercredi, 30 Juillet 2014

Contactez-nous

Proexport Colombia
Calle 28 Nº 13A-15 36º Étage
Adresse électronique: Adresse électronique.

Colombia | Marca País Ministry of Commerce, Industry and Tourism Fondo de Promoción Turistica Proexport Colombia