Aller au contenu

Vous êtes ici:

Accueil > Official Bloggers > Antoine Perret > Tourisme philosophique

We are an expat community that live and feel Colombia; we write in our native languages and love to travel through this beautiful country. Here you can find our travel stories where we share sensations, flavors and smells from Colombia. We invite you to read our experiences.

(*) Colombia.travel and Proexport Colombia is not responsible for personal opinions presented by each blogger.

Follow us on FacebookFollow us on TwitterFollow us on FlickerFollow us on Youtube

Tourisme philosophique

San Agustín est la traduction espagnole de Saint Augustin (354 – 430). Celui-ci est un très grand philosophe d’origine africaine. Il fait une carrière professionnelle à Carthage comme professeur, puis à Rome. C’est un sceptique qui se réfère à Platon sur le plan métaphysique et les théories de connaissances. Après le sac de Rome en 410, qui va marquer la fin de l’Empire, le christianisme est très sévèrement critiqué, accusé d’être la cause de la chute de l’Empire. St. Augustin  prend la défense du christianisme ; il critique le blasphème des païens.

 

St Augustin  développe une doctrine politique avec deux pouvoirs séparés: Eglise et Empire. Cependant on y trouve  une contradiction, c’est le droit d’ingérence de l’Etat dans les affaires religieuses. Il analyse aussi les guerres et justifie la guerre « juste ». Il est une source d’inspiration dans plusieurs domaines
Arrêtons ici ma divagation, San Agustín, en Colombie, c’est un lieu ou plutôt une petite ville de quarante mille habitants. Soyons franc, elle n’est pas vraiment attirante. C’est un de ces bourgs désordonné, poussiéreux et bruyant qui ne donne pas très envie d’y rester, et pourtant…

 

San Agustín, la ville, est laide, mais c’est un trésor. Un truc absolument génial comme il en existe peu. A peine sorti du village, que ce soit à pied, à cheval ou en 4×4 on découvre vite l’abondance de la nature et la richesse de la culture. Le village est encerclé de statues, de tombes, de sculptures, certaines vieilles de plus de 3000 ans. L’UNESCO ne s’est pas trompé en le déclarant patrimoine mondial en 1995.

 

En réalité l’endroit est divisé en plusieurs parcs, méticuleusement organisés… c’est un vrai plaisir de découvrir ces endroits éparpillés à travers la montagne où règne une énergie très particulière. C’est un peu comme de voir le Machu Pichu au lever du soleil, sans aucune âme humaine. Un truc magique que l’on n’oublie pas, mais qu’il est difficile de partager.

Noter cet article
2 votes

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité
Invité Mercredi, 01 Octobre 2014

Contactez-nous

Proexport Colombia
Calle 28 Nº 13A-15 36º Étage
Adresse électronique: Adresse électronique.

Colombia | Marca País Ministry of Commerce, Industry and Tourism Fondo de Promoción Turistica Proexport Colombia